Selon l’OMS, l’islamogauchisme ne serait pas une maladie

Alors que cette terminologie est régulièrement utilisée sur les réseaux sociaux, l’Organisation Mondiale de la Santé s’est penché sur le sujet, et ses conclusions sont très claires.

C’est le chercheur de l’organisation, le Professeur P. Dickens, qui nous confirme les résultats de leurs recherches :

Après des études poussées, réalisées sur des centaines de cas, il s’avère qu’il n’y a rien de toxique dans le fait d’avoir des amis musulmans, ou simplement de respecter la foi de chaque individu, fusse-t’elle différente de la vôtre.

Nous avons couplé ces recherches avec le fait d’être de gauche, de vouloir un monde meilleur, moins inégalitaire, plus libre, et avec plus de solidarités.

Là encore, les résultats ont été les mêmes. Il s’avère même que d’après nos études, ces gens là seraient plus heureux, car moins aigris, et moins stressés par la peur des autres.

0 0 vote
Article Rating



Vas-y de ton commentaire !




Recevez le derniers articles

Derniers articles

Ecrire un article