Muriel Pénicaud favorable au harcèlement scolaire : « C’est quand même ce qui prépare le mieux au harcèlement professionnel »

Le sujet était sur la table du Conseil des ministres mercredi et a fait l’objet de discussions houleuses. « Si on élimine le harcèlement à l’école, on ne trouvera plus personne à harceler au travail », craint la ministre. Avec sa remarque frappée au coin du bon sens, elle a su attirer l’attention du président de la République soucieux d’éviter les conflits en entreprise dans un contexte social de plus en plus tendu.

Pour Emmanuel Macron, la question de la docilité au travail est sensible : « Nous allons organiser un débat avec les patrons du CAC40 et le MEDEF. Nous rendrons nos conclusions d’ici trois jours ».

Le harcèlement scolaire pourrait être réglé d’ici la fin de la semaine et un nouveau dispositif éducatif plus favorable aux intérêts économiques pourrait être mis en place dès la rentrée 2019.

Article proposé par Léa Salami (@SalamiLea)

0 0 voter
Évaluation de l'article



Vas-y de ton commentaire !




Recevez le derniers articles

Derniers articles

Ecrire un article