Macron souhaite privatiser les vieux ponts avant qu’ils ne s’écroulent

Selon ses proches collaborateurs, c’est en observant Brigitte, son épouse, qu’Emmanuel Macron aurait pris conscience de l’état de décrépitudes des ouvrages d’enjambement français.

Fort de ce constat, le Président a décidé de céder pour un euro symbolique les ponts français à un groupe privé, avec pour objectif d’épargner aux contribuables le coût des travaux de remise en état.

Le groupe «Entrepôts-Fages», nouvel acquéreur, s’engage à réaliser les travaux de mise en conformité de l’ensemble des ouvrages d’art d’ici la fin du quinquennat, moyennant la mise en place d’un droit de franchissement forfaitaire (péage) de deux euros par véhicules motorisés.

De son côté, Emmanuel Macron s’est engagé à ce que l’état rachète au meilleur prix les ouvrages ainsi rénovés. Il serait même question d’y maintenir un droit de franchissement dont la gestion serait confiée à une entreprise bancaire à but non lucratif …

Article proposé par M.G.

0 0 voter
Évaluation de l'article



Vas-y de ton commentaire !




Recevez le derniers articles

Derniers articles

Ecrire un article