Richard Ferrand fait surélever le perchoir de l’Assemblée Nationale

Afin d’échapper à la justice, le président de l’Assemblée Nationale a ordonné des travaux en express pour faire surélever son perchoir.

Niché désormais plus haut que le toit du célèbre monument, il aurait déclaré « et maintenant, qu’ils viennent me chercher« , emprunté à son mentor.




Vas-y de ton commentaire !




Recevez le derniers articles

Derniers articles

Ecrire un article