Les habitants de Bordeaux ne veulent plus de Maire

Aucune élection à la succession d’Alain Juppé ne sera donc organisée dans la ville, qui restera dorénavant la seule ville sans Maire (autogérée ?).

Les Bordelaises et les Bordelais, comme aimait à les appeler Alain Juppé, se sont spontanément rassemblés sur la Place de la Bourse, ce Vendredi en fin de journée.

La préfecture aurait compté quelques 4,5 millions de personnes rassemblées sur la place (la préfecture a utilisé les mêmes méthode de calcul que pour les rassemblements de Gilets Jaunes nous fait savoir le Prefet) pour dire leur chagrin de voir Alain Juppé les quitter après quelques 237 années à la tête de la Mairie.

C’est tous en cœur qu’ils ont entonné un air qui aura sûrement ému le principal intéressé :

Alain, si c’est sans toi, alors ce sera sans personne !

La foule, enragée

Devant un tel mouvement populaire spontané, Emmanuel Macron ne pouvait rester sans réponse, et a donc fait de Bordeaux la première ville autogérée, le décret a été passé en par 49.3.

0 0 voter
Évaluation de l'article



Vas-y de ton commentaire !




Recevez le derniers articles

Derniers articles

Ecrire un article