Les patients allongés à même le sol dès Septembre

Agnès Buzyn l’a promis chez Jean-Jacques Bourdin, elle ne veut plus voir les malades sur des brancards. Dès Septembre, une loi mettra fin à ce privilège.

« Je ne veux plus qu’il y ait des gens sur des brancards aux urgences » a lancé la ministre au micro de Jean-Jacques Bourdin. Et d’ajouter « ça coûte un pognon de dingue l’entretien de ces brancards, à un moment donné, que chacun fasse des efforts« .

Une mesure qui devrait rapporter 2,5 millions d’euros par an à l’état et qui n’est pas si dure à supporter pour les patients des urgences qui sont pour la ministre « essentiellement des gens qui n’ont rien à faire là !« .




Vas-y de ton commentaire !




Recevez le derniers articles

Derniers articles

Ecrire un article